Anathem – Neil Stephenson

Il y a un problème avec les livres numériques, c’est qu’il n’est pas possible de jauger d’un rapide coup d’œil la taille du bouquin. Ça se fait en début de lecture, généralement on fait une supposition basée sur le temps que met le bouquin a passer de 1% à 2%.
Anathem a mis une éternité à passer de 1% à 2%, et on va pas se mentir : j’ai eu du mal à m’y mettre.

Continuer à lire … « Anathem – Neil Stephenson »

C’est quoi le succès ? Autoédition et marketing

Je viens de lire le très intéressant papier de Ghaan Ima, auteur indépendant de SF, « Comment réussir en Indie? Post-mortem de mon premier essai« . Comme le titre l’indique, c’est une analyse de la sortie de son premier livre, de ce qui n’a pas marché et de ce qui pourrait être fait pour améliorer les choses. J’avais un peu envie de rebondir sur ces questions, parce qu’évidemment c’est des problématiques qui touchent et intéressent tout auteur (autoédité ou pas d’ailleurs). Continuer à lire … « C’est quoi le succès ? Autoédition et marketing »

De retour ! (Ou : la transcription d’un roman)

Le temps passe très vite. Pris dans d’autres obligations, voilà plus d’un an que je me suis éloigné du milieu de l’autoédition et de la littérature en général. Ça ne veut évidemment pas dire que j’ai arrêté de lire, ou même d’écrire. Et de fait, j’ai terminé la semaine dernière le premier brouillon de mon prochain roman, et vient tout juste de finir ce matin la transcription sur l’ordinateur. Ce qui m’a du coup inspiré pour discuter un peu des atouts, des problèmes et des questions autour du fait d’écrire à la main avant de retaper sur un ordinateur. Continuer à lire … « De retour ! (Ou : la transcription d’un roman) »